Le saumon du Rhin

Carte : Continuité du fleuve Rhin

La continuité écologique du fleuve Rhin (Extrait d’une étude de Regiowasser & AK Wasser im BBU)

 

Il y a 100 ans seulement, le Rhin était le plus grand fleuve à saumons d’Europe. Chaque année, près d’un million de saumons revenaient de leur grand voyage vers le Groenland pour regagner les affluents du Rhin en Alsace, dans la Forêt Noire allemande et dans les Alpes suisses.

… celui qui était autrefois le plus grand fleuve à saumons …

Mais ces cinquante dernières années, le saumon du Rhin (Salmo salar) a disparu, en raison de la qualité catastrophique de l’eau et de la construction de barrages. Heureusement, la Commission internationale de protection du Rhin (CIPR) décida en 1991 de réintroduire le saumon. Un petit nombre de saumons remonte désormais régulièrement le fleuve mais seulement dans la partie nord du Rhin et dans certains affluents situés entre Rotterdam et Iffezheim, au sud de Karlsruhe.

… a disparu mais est de retour …

Sur plusieurs affluents du Rhin, des élevages de saumons ont été créés afin de garantir la présence d’une population régulière dans les affluents. Étant donné que la souche génétique du véritable saumon du Rhin n’existe plus, on utilise principalement des œufs de saumon provenant de la Loire. Depuis l’installation de passes à poissons dans les centrales hydroélectriques d’Iffezheim et de Gambsheim, de nombreux saumons commencent déjà à remonter le fleuve jusqu’à Strasbourg, où leur migration se termine car huit autres grands barrages français du groupe Électricité de France (EDF) bloquent leur route jusqu’à la Forêt Noire et la Suisse.

… Une voie bloquée en Suisse et dans la Forêt Noire …

C’est d’autant plus regrettable que, notamment dans les eaux suisses et dans la Forêt Noire, d’importants tronçons du Rhin et de ses affluents ont été aménagés ces dernières années (avec plusieurs millions d’euros d’investissements) pour permettre le passage des saumons. Des centaines de petits et grands obstacles ont été éliminés et de nombreuses centrales électriques réaménagées. Ces régions sont pour ainsi dire prêtes à accueillir le saumon mais attendent en vain leur retour.

Et il y a encore un autre problème qui complique le voyage de retour des saumons. Aux Pays-Bas, les saumons en provenance du Groenland peuvent difficilement nager jusque dans le Rhin, tout le delta du Rhin étant barré par de gigantesques digues et installations anti-inondations. C’est à ce prix que les Pays-Bas se protègent des marées. Seuls quelques poissons sur le trajet du retour parviennent à traverser les « chemins détournés » passant par le port de Rotterdam pour regagner le Rhin. La situation est la même, quoique moins difficile, pour les jeunes poissons migrateurs qui descendent le cours d’eau.

Le programme de la Commission internationale de protection du Rhin consacré aux poissons migrateurs prévoit que le saumon doit pouvoir atteindre Bâle au plus tard en 2020.  Sous la pression internationale, le gouvernement néerlandais a annoncé en 2013 qu’il abaisserait certaines écluses d’Haringvliet au plus tard en 2018, pour faciliter la migration des poissons.

… l’obligation de libérer le fleuve jusqu’à Bâle …

Ainsi, il ne reste plus que 8 centrales électriques en Alsace à bloquer la route jusqu’à Bâle. Selon EDF, la centrale de Strasbourg devrait être aménagée d’ici 2015, celle de Gerstheim en 2016. Pour les 6 autres centrales électriques, aucun projet d’ordre technique ou financier n’a en revanche été défini pour le moment. Si la France ne prend pas en main dès aujourd’hui la planification et la réalisation de ces mesures, l’objectif de faire revenir le saumon dans le Rhin supérieur d’ici 2020 ne pourra pas être atteint. Son retour pourrait se faire attendre encore plusieurs décennies. Ce qui n’est pas acceptable.

… la France doit agir …

Dans le cadre de la campagne “Salmon come back”, une coalition internationale initiée par le WWF Suisse demande à la France d’agir pour rétablir la libre circulation des saumons et des autres migrateurs jusqu’à Bâle en 2020 au plus tard.

 

The « Salmon Come Back » campaign is launched by WWF Switzerland and coordinated internationally by ERN (European Rivers Network)

The « Salmon Come Back » campaign is launched by WWF Switzerland and coordinated internationally by ERN (European Rivers Network)
Retour en haut