Les organisations écologiques et les pêcheurs lancent une pétition internationale adressée au Président de la République française

Libérez la voie pour le saumon !
Il est temps que le saumon puisse à nouveau nager jusqu’en Suisse. C’est l’appel que lancent les organisations environnementales et de pêche aux États riverains du Rhin. Elles demandent plus précisément que le Haut-Rhin entre Strasbourg et Bâle soit accessible aux poissons migrateurs. « Le Rhin doit redevenir ce qu’il était autrefois : le plus grand fleuve à saumons de toute l’Europe », souligne Ruedi Bösiger, chef de projet au WWF Suisse. Aujourd’hui, huit centrales françaises du groupe Électricité de France (EDF), détenu majoritairement par l’État, bloquent la migration des poissons.

Pour seulement deux de ces huit centrales (Strasbourg et Gerstheim), il existe des projets de construction de passes à poissons adaptées. Toutefois, la Commission internationale de protection du Rhin (CIPR) exige la libre circulation des migrateurs de l’Atlantique jusqu’à Bâle dans les deux sens d’ici 2020. « Si les exploitants de centrales hydroélectriques françaises continuent à agir à ce rythme, nous ne serons plus de ce monde le jour où le premier groupe de saumons arrivera à Bâle, ce qui est inacceptable », déplore Roberto Epple de European Rivers Network.

Lire le communiqué de presse