ACTIONS/CHRONOLOGIE

2019

  • 5 décembre 2019 : En vue de la prochaine conférence des Ministres, qui aura lieu à Amsterdam en 2020, les ONG de protection de l’environnement du bassin rhénan en faveur de la continuité écologique du Rhin supérieur publient une position commune, dans laquelle elles font connaître leurs exigences pour le rétalbissement de la continuité écologique du Rhin. Lire la position des associations.
  • 19 Novembre 2019 : Une délégation des pêcheur de la Deutscher Angelfischerverband e.V a remis une pétition au Parlement néerlandais à La Haye appelant à reconsidérer la pêche au filet avant l’estuaire du Rhin. Cette pétition est soutenue par 23 autres organisations allemandes, françaises et suisses. plus d’infos 
  • Août 2019 : La Commission demande instamment à la FRANCE de redoubler d’efforts pour rétablir le débit écologique du Rhin. plus d’infos
  • 4-5 Juillet 2019: La France communique son plan général pour la restauration de la continuité écologique du Rhin entre Rhinau et Vogelgrün. Malgré la mise en place d’un nouveau «Plan Rhin Vivant», que les ONG saluent et approuvent, elles déplorent que l’échéance de 2020 initialement prévue, ni aucune autre échéance, ne figure plus dans le programme français. Les Délégations d’Allemagne, de la Suisse et des Pays-Bas, ainsi que les O.N.G de ces mêmes pays pays ont réagi vivement à cette proposition, en accusant la France de vouloir échapper à l’équipement des grands barrages eux-mêmes, ou de le repousser au mieux à 2043.

2018

  • 16 Décembre 2018, ERN, soutenu par la Coalition Salmoncomeback dépose une plainte à l’UE contre la France (non-conformité à la DCE dans le rétablissement de la continuité écologique sur le Rhin franco-allemand). Plus d’infos
  • 15 Novembre 2018, les Pays-Bas inaugurent l’ouverture de Haringvliet. Communiqué de presse
  • Juillet 2018, à l’occasion de la session plénière de la CIPR, la France retire le projet de passe à poisson mobile entre Rhinau et Vogelgrun, qui a été combattu par des ONG. Mais aucune proposition alternative n’a été faite.

2017

  • Novembre 2017 : Naturschutz Ring association de conservation de la nature allemande se joint à la campagne SalmonComeback
  • 21 Juin 2017 : Les ONGs interpellent Nicolas Hulot, nouveau Ministre d’Etat de la Transition Ecologique et Solidaire. Lire le communiqué de presse, Lire la lettre

2016

  • 20 Mai 2016 : Evènement grand public à Bâle à l’occasion de la journée mondiale des poisons migrateurs (WFMD) organisé par le WWF Suisse. Le WFMD est une journée mondiale locale pour sensibiliser le grand public à l’importance de la restauration de la continuité écologique pour les poissons migrateurs.
  • 19 Mai 2016, Inauguration de la passe à poissons de Strasbourg. Voir la revue de presse et l’interview de la coalition (article dans les DNA et RUE 89)
  • Mai 2016: Lettre officielle envoyée au Ministère Français de l’écologie pour soutenir la lettre de la Commission Européenne (en anglais) demandant à la France des passes à poissons pérenne à Rhinau, Marckolsheim et Vogelgrun, et confirmant que la passe à poisson mobile n’est pas suffisante. Lire la Lettre
  • 22 Mars 2016 : Participation à un Séminaire organisé par la CIPR à Coblence au sujet de Vogelgrun, avec la participation de EDF.

WFMD1

© WWF Switzerland

WFMD2

© WWF Switzerland

Plus de photos >>

2015

Les actions de la troisième année ont principalement été orientées vers EDF au travers d’actions médiatiques et d’un travail d’argumentaire pour obtenir et discuter le calendrier précis de réalisation de tous les travaux, de s’assurer de l’efficacité de la passe à poisson mobile et de proposer des alternatives avec le soutien et l’expertise de la coalition.

Actions de la campagne

  • 1-3 Octobre 2015: Organisation d’un symposium international à Huningue en Alsace, sur le Saumon Atlantique. Environ 120 personnes ont participés chaque jour de séminaire et 40 personnes ont participés aux excursions le samedi. Lien vers le symposium
  • Juin 2015 : Action médiatique devant les locaux de « EDF Grand Est » à Mulhouse pour demander l’agenda exact de la réalisation des travaux. Environ 20 militants ont bloqué symboliquement l’accès du bâtiment avec un barrage de 2.5 mètres de haut. Un escabeau symbolisant la passe à poisson a été offerte à EDF. La délégation a ensuite été reçu par EDF. Télécharger les 2 communiqués de presse : 4 juin 2015 and 17 juin 2015
  • Avril 2015: Lettre ouverte envoyée au représentant du Ministère Français de l’écologie exprimant notre inquiétude grandissante concernant l’attitude de EDF face à la restauration de la continuité écologique sur le Rhin. Lire la lettre.

    ST417165_copyright_WWFsuisse

    © WWF Switzerland

    Plus de photos >>

2015_salmon_summit

Atlantic Salmon Summit, Huningue du 1er au 3 Octobre 2015 © ERN France

Plus de photos >>

2014

La deuxième année de la campagne Salmon comeback » a été centré sur des échanges et rencontres au sujet de la faisabilité technique des solutions proposées par la France et EDF pour rétablir la continuité écologique du Rhin supérieur (passe à poisson mobile) tel que annoncé lors de la Conférence des Ministres du Rhin (le 28 Octobre 2013).

Actions de la campagne

  • Décembre 2014: Discussion avec le représentant du Ministère Français de l’écologie afin d’exprimer notre désaccord avec la proposition d’agenda de EDF et la faisabilité de la solution court-terme.
  • Novembre 2014: 18 personnes de France, Allemagne et Suisse (coalition internationale des ONG, représentants de l’Etat) et EDF ont participé à une journée transfrontalière au sujet de la restauration du Vieux Rhin. Télécharger le compte rendu de la journée.
  • Septembre 2014: Une délégation de la coalition d’ONG participe au séminaire sur Vogelgrun organisé par la CIPR. Le séminaire a rassemblé scientifiques, ONG, EDF et représentant de l’Etat de France, Allemagne et Suisse. De nouvelles solutions (de la Suisse), pour restaurer la continuité écologique à Vogelgrun ont été proposées et discutées.
  • Juillet 2014 : Visite d’EDF lab à Chatou (France). Dans ce centre de recherche un modèle réduit du vieux Rhin a été créé pour modéliser les travaux de renaturation du Rhin (recharge sédimentaire et création d’épis).
  • Juin 2014, organisation d’une sortie avec les enfants de l’école de Birsfelden et alevinage de 3000 saumons juvéniles dans la Birs – action menée par les autorités locales, les pêcheurs et le WWF Suisse, dans le cadre du projet de la CIPR «saumon 2020».
  • Mars 2014, la coalition rencontre EDF pour connaitre les détails de la solution court-terme annoncée à la Conférences des Ministres du Rhin à Bâle en Octobre 2013. Cette rencontre a aussi été l’occasion de visiter la passe à poissons de Strasbourg alors en cours de construction

 

© WWF Switzerland

Plus de photos >>

Ce que nous avons obtenu en 2014? lire plus

En 2014, lors des rencontres avec EDF nous nous sommes vite rendu compte qu’il n’y avait encore aucune solution techniquement réalisable pour la passe à poissons mobile, que cette solution, nécessitait de lourdes études préalables, retardant la réalisation des passes à poissons de Rhinau et Vogelgrun. Ainsi, nous en sommes arrivés à la conclusion qu’EDF, derrière la « solution court terme de passe à poisson mobile» avait un « agenda caché » qui lui permettrait de ne pas équiper les centrales de Mackolsheim, Rhinau et Vogelgrun dans les temps.

L’atelier sur Vogelgrun organisé avec la CIPR et les experts internationaux, nous a redonné confiance puisqu’il a été mis en évidence une solution technique possible (passe à poisson traditionnelle avec franchissement de l’écluse via un tunnel et entrée de la passe à poisson sous l’eau). Ainsi les centrales électriques de Rhinau, Mackolsheim et Vogelgrun pourraient techniquement être équipées de passes à poissons d’ici 2020. La passe à poisson mobile, telle que proposée, est techniquement difficile à mettre en œuvre et prendrait en considération les poissons de manière sélective (que le saumon).

En parallèle nous avons mené des actions concernant la restauration des habitats du Vieux Rhin pour relancer les discussions et faciliter la coopération transfrontalière. Le vieux Rhin sera bientôt accessible aux poisons. Il est nécessaire d’améliorer les habitats et frayères pour une reproduction réussie même si déjà de nombreuses actions ont été effectuées.

2013

En 2013, nous avons demandé concrètement à la France et à EDF d’entreprendre les travaux permettant le rétablissement de la continuité écologique sur les ouvrages de Strasbourg et de Gerstheim (construction de deux passes à poissons – 15 millions d’euros chacune) ; d’étudier, planifier et équiper les barrages de Rhinau, Marckolsheim et Vogelgrun pour que les migrateurs puissent atteindre Bâle en 2020 et d’organiser un séminaire international au sujet de Vogelgrun.

Actions de la campagne

  • Octobre 2013 : Remise de la pétition, signée par 12 797 personnes, au représentant du ministre français (Laurent Roy, Directeur de l’Eau) juste avant la conférence des ministres. En amont de la conférence des ministres, un saumon géant de 4 mètres a accompagné les militants dans les rues de Strasbourg (FR), Freiburg im Breisgau (DE) et Bâle (CH).
  • Septembre 2013, envoi d’une lettre officielle au  ministère français chargé de l’écologie pour informer de notre pétition et exiger une annonce forte et une feuille de route pour atteindre l’objectif 2020. Lire la pétition
  • Mai 2013, la coalition rencontre EDF pour connaitre le calendrier prévu pour rétablir la continuité écologique sur le Rhin.

remise_petition_bale

Pétition remise au représentant français du Ministère de l’Écologie, de gauche à droite : Ruedi Bösiger (WWF CH), Laurent Roy (Directeur de l’eau), Roberto Epple (ERN France) © WWF Switzerland

Plus de photos >>

Ce que nous avons obtenu en 2013 ? lire plus

Lors de la première année de la campagne Salmon comeback », des annonces très intéressantes de la France et d’EDF, avec des fondements sérieux, pour rétablir la continuité écologique du Rhin supérieur ont été prononcées. La construction des ouvrages de Strasbourg et Gerstheim sont en cours ou planifié. Un engagement de la France et de EDF a été pris pour mettre en place un double aménagement sur les 3 autres ouvrages (solution court-terme et solution long terme) permettant de tenir l’échéance 2020. La solution court-terme est une passe à poisson mobile, cage sous-marine remorquée dans les écluses et la solution long terme une passe à poissons « classique ». Le Ministère a aussi retenu la proposition des ONGs concernant l’organisation, en 2014 par la CIPR (Commission Internationale de protection du Rhin), d’un séminaire de partage d’expériences autour de Vogelgrun et des problématiques associées.

passe_mobile_DNA

Solution court-terme entre Rhinau et Vogelgrun
Source : DNA, 16 Janvier 2015, document de EDF

EDF et la France propose la mise en place d’un système spécial de contrôle et de sécurité (baptisé passe à poisson mobile) à la centrale de Rhinau. Ce système devrait permettre à tous les poissons migrateurs d’être mené par le biais d’une cage sous-marine alimentée par l’eau du Rhin. Tous les deux – trois jours cette cage sous-marine serait tirée par des bateaux, au travers des écluses de Marckolsheim et amené dans le vieux Rhin à Vogelgrun où elle serait ouverte. Les poissons migrateurs pourraient donc rejoindre librement Bâle d’ici 2020. Rhinau et Marckolsheim doivent, selon le Ministère Français, parallèlement à cette solution court-terme être équipés de passes à poissons, mais qui seront fonctionnelles après 2020. Par contre il n’existe toujours pas de solution long terme pour Vogelgrun.

The « Salmon Come Back » campaign is launched by WWF Switzerland and coordinated internationally by ERN (European Rivers Network)

The « Salmon Come Back » campaign is launched by WWF Switzerland and coordinated internationally by ERN (European Rivers Network)
Retour en haut